...

Du Setia Hati Teraté à Guru Turpijn

by user

on
Category: Documents
0

views

Report

Comments

Transcript

Du Setia Hati Teraté à Guru Turpijn
Du Setia Hati Teraté à Guru Turpijn
Le Sétia Hati Tératé est l’un des styles indonésien les
plus connus et pratiqués, parmi les quelques 150 styles
(il y en aurait beaucoup plus en vérité….) présents en
Indonésie. Sétia Hati peut être traduit par « le coeur
fidèle » ou « le coeur sincère ». Tératé est le nom d'une
fleur de Lys aquatique indonésienne (lotus), symbole de
sérénité et de beauté, pouvant devenir dangereuse et
mortelle. Cette école a été créée par Ki-Ngabéhi
Soherodiwirgo (alias Pak Soéro ou Eyang Suro), né
à Java en 1869, et décédé en 1944. Pak Soéro est né à
Java dans une famille noble. Il manifeste des son jeune
âge de grandes capacités et qualités physiques,
techniques et mentales, avec un certain penchant pour
le mysticisme.
Très tôt, il entre dans une école nommée Pondokan Pesantrem, dans laquelle il
découvre les techniques du Silat traditionnel. Quelques années plus tard, Pak
Soéro devient un véritable expert maîtrisant divers styles de Penchak Silat qu’il
avait étudié. Avec l'autorité de ses maîtres, il quitte le Pesantrem pour aller
fonder sa propre école, en 1903, qu’il nomme Persaudaraan Setia Hati. Ensuite,
il la nommera Persaudaraan Setia Hati Terate. Son enseignement était très dur,
avec beaucoup de tests et de pratique spirituelle. Pak Soéro participa à la lutte
pour l’indépendance de l’Indonésie et forma une équipe suicide constituée par
des pratiquants des 150 styles de Silat. Il devient une figure et une légende de la
résistance contre les envahisseurs. Il prit sa retraite à l’age de 64 ans en 1933, à
Winongo. Il est décédé le 10 janvier 1944 à Madiun (Java Est) et enterré au
cimetière de Winongo en Indonésie.
Hardjo Oetomo fut l’un des plus grands élèves de Pak
Soéro, et il développa le style Persaudaraan Setia Hati.
Il fut l’un des premier maîtres à utiliser le terme Setia
Hati Teraté pour désigner le nom de son école. Hardjo
Oetomo a été l’un des maîtres de Guru Turpijn. Il
participa activement au développement du Penchak
Silat en Indonésie, et à l’organisation de son style. Son
enseignement était très dur lui aussi, avec une forte
pratique spirituelle. L’utilisation du terme « Setia Hati
Terate » résulte de la création du club de Hardjo
Oetomo, qui prendra ensuite le nom « Setia Hati
Terate » pour définir son « style ».
MasImam R.M. Koessoepangat fut aussi l’un du
maître qui développa activement le style Persaudaraan
Setia Hati Teraté. Il développa ensuite de façon efficace
l’organisation « Setia Hati Terate ». Il fut à l’origine des
bases techniques et de « l’esprit » du style.
Le terme Setia Hati Teraté est devenu par la suite un terme générique pour
définir les differents courants issus de l’école originelle Persaudaraan Setia Hati
Terate : Persaudaraan Setia Hati, Setia Hati Terate. Pour ne pas se perdre dans
la chronologie de l’Ecole Setia Hati Terate, voici un récapitulatif général :
1. 1903 – création de l’Ecole Persauderaan Sedulur Tunggal Kecer (1er nom
de l’école).
2. 1917 – changement du nom en Persaudaraan Setia Hati
3. 1932 – création de l’organisation Persaudaraan Setia Hati Organisasi
4. 1936 – codification générale du style, divers courants de l’école sont
créés.
5. 1972 – l’école porte le nom de Persaudaraan Setia Hati, et donne
naissance aux courants Persaudaraan Setia Hati Terate et Setia Hati
Terate. Ces deux courants deviendront par la suite des écoles.
6. 1973 – l’école Setia Hati Terate devient officielle en Indonésie sous la
responsabilité de Hardjo Oetomo dans un premier temps, et MasImam
R.M. Koessoepangat par la suite.
HardjonoTurpijn a été l'élève de plusieurs grands
maîtres indonésiens, dont Hardjo Oetomo (qui est à
l'origine du style Setia Hati Terate, et élève du fondateur
du style Persaudaraan Setia), d'un certain B.P Jeje
(maitre du style Kodok "grenouille" ), des Guru bapak
Tönjes et Flor, et d'autres encore... Guru Turpijn à donc
appris divers styles de Pencak (Penchak) Silat, tout au
long de sa formation. Plus tard, Guru Turpijn a rejoint un
groupe rebelle militaire. Guru Turpijn introduit donc le
Penchak Silat en Europe, à partir des Pays-bas, dans les
années soixante à travers l'école Setia Hati Terate.
En arrivant en Europe, Guru Turpijn avait déjà sa propre vision du Penchak Silat.
Son "style" était très influencé par les écoles de Java Ouest.
Son vécu personnel dans la jungle, ses expériences, ses formations dans diverses
écoles de Penchak Silat, tout cela à permis à Guru Turpijn de développer une
approche personnelle du Penchak Silat. C'est tout naturellement, qu'il présente en
Europe, sa vision du Penchak Silat, pratique du combat, des jurus, des langhkas, qui
sortent du cadre officiel de l'école Setia Hati Terate. Ensuite, Guru Turpijn adapte le
Penchak Silat à la morphologie des européens. C'est à partir de ce moment que se
créer la "cassure" entre lui et les représentants officiels de l'école Sétia Hati Terate
en Indonésie. Cassure au niveau représentation officielle, car la réputation de Guru
Turpijn est tellement importante que les maîtres indonésiens lui laissent la liberté de
créer son propre style, et le reconnaissent comme un très grand maître. Le
problème, est que le passé de Guru Turpijn est gênant pour le nouveau
gouvernement et les nouvelles instances officielles du Penchak Silat, en Indonésie et
dans le monde. C'est ainsi que les "officiels" du Penchak Silat en Indonésie et dans
le monde, minimisent le rôle qu'a joué Guru Turpijn, pour le développement du
Penchak Silat. Guru Turpijn créé donc son propre style qu'il nomme Persaudaraan
Setia-Hati-Madiun. Dans les années 60/70, le style est subdivisé en 4 branches :
Persaudaraan Setia Hati (forme traditionnelle très proche de l'école originelle),
Persaudaraan Setia Hati Terate (version personnelle du style Setia Hati Terate),
Persaudaraan Setia Hati Organisassi (association) et Persaudaraan Setia Hati
Madiun (son style personnel).
En gros, il s'agissait de 4 visions du Penchak Silat, avec la même base technique
pour tous. Il modifia les langhkas, incorporant des éléments d'autres écoles de
Penchak Silat, développant le tout par rapport à l'efficacité réelle. En créant son
école, Guru Turpijn se coupa définitivement des organisations officielles du Penchak
Silat, en Indonésie et dans le monde ensuite. Il créa une fédération au Pays-Bas,
parrallement à la fédération officielle mise en place. On peut affirmer que tous les
futurs profs, les membres de l'école Setia Hati Terate en Europe, tout courant
confondu, et aussi d'autres styles de Penchak Silat en Europe, tous ont été
directement ou indirectement élèves de Guru Turpijn. En France, c'est Charles
Joussot qui devient son représentant.
Guru Turpijn est décédé le 31 juillet 1996 et a été enterré dans la haie de pin,
beschraafplaats la dune d'Ouest, Ockenburgstraat 27.
Le successeur officiel de Guru Turpijn, pour son style, est son fils, Tiander Turpijn.
Cependant, Guru Turpijn à travers son école, désirait que chaque professeur
enseigne sa propre vision du Penchak Silat, au niveau du combat réel. Il demandait
à tous de travailler et conserver les formes traditionnelles qu'il enseignait, avec la
possibilité de les modifier... mais de ne jamais laisser l'aspect traditionnel de coté…et
revenir souvent à la source pour progresser en combat réel.
Fly UP